JNLCongoAcademy.com  +32476549370   La culture en 3 dimensions    Au coeur de l'action        Flash

RDC : Martin Fayulu demande l’organisation des élections anticipées dans 18 mois (Radio Okapi du 7 novembre 2019)

 

Point de presse de Martin Fayulu à Kinshasa, le 10/01/2019, après la publication des résultats provisoires des élections présidentielle et provinciales du 30 décembre 2018 en RDC. Radio Okapi/Photo John Bompengo

 

L’opposant Martin Fayulu, un des leaders de la plateforme LAMUKA, appelle la classe politique congolaise à un dialogue politique pour organiser les élections anticipées en République démocratique du Congo (RDC) dans 18 mois. Ces élections permettront de « sortir le pays de la crise multidimensionnelle ».

« Le Président Martin Fayulu pense que pour l’intérêt de la nation, il faut que nous partions tout de suite aux élections anticipées pour se séparer toute de suite des élections truffées d’irrégularités. Et ces élections anticipées, le président Fayulu les veut d’ici à 18 mois », a affirmé l’un des communicateurs de LAMUKA, Prince Epenge.

Martin Fayulu, qui s’est toujours considéré comme « le vrai vainqueur » de la présidentielle de 2018, demande à l’Union africaine et à la communauté internationale de ne pas demeurer indéfiniment dans le déni.

Mais avant d’organiser ces élections, Martin Fayulu pense que la réforme des institutions de la République est préalable.

« Le préalable est qu’il y ait d’abord des réformes qui puissent nous permettre d’avoir des institutions dignes de ce nom. Le peuple n’a pas foi à cette Commission électorale nationale indépendante (CENI), le peuple n’a pas confiance à cette Cour constitutionnelle », a expliqué Prince Epenge.

Selon Prince Epenge, le président Martin Fayulu propose notamment la création d’un Haut conseil chargé de réformer les institutions et que les élections anticipées « soient ouvertes à tout le monde. »

 

Ajouter un commentaire